Introduction :

Aujourd'hui, les biocarburants apparaissent comme l'une des solutions alternatives au pétrole les plus en vogue. Face au réchauffement climatique, mais également aux probl èmes économiques des pays développés suite à l'envolée du prix du baril de brut, l'urgence de trouver une mani ère plus propre d'alimenter la machine économique mondiale se place au premier plan des préoccupations de nombreux états et organismes territoriaux, à l'échelle locale comme à l'échelle globale.

Alors que les biocarburants apparaissent à premi ère vue comme une solution idéale, et sont présentés comme tels par plusieurs spécialistes, de nombreuses voix, parfois éclairées elles-aussi, mettent en garde l'opinion contre l'essor nouveau de cette source d'énergie.

Si la question intéresse depuis toujours les scientifiques, le débat s'est aujourd'hui ouvert à des discussions d'ordre plus social, économique et politique. En effet, les biocarburants ayant pour vocation de remplacer à long terme le pétrole et les milliards de dollars, d'euros etc. drainés par les énergies fossiles, le nombre d'acteurs impliqués et leur puissance économique et politique influencent grandement les choix des nations industrialisés qui semblent les plus à mêmes d'initier un changement.

Apr ès un rappel indispensable des procédés techniques, de la fabrication à l'utilisation de ces énergies vertes, nous tenterons de décrypter les mécanismes et les acteurs sociaux, économiques et politiques qui décident et influencent depuis des dizaines d'années maintenant l'avenir des deux principaux biocarburants actuels : l'éthanol et le biodiesel.